Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

« Travailler avec ses fragilités » : une réflexion proposée aux soignants

Le 18 janvier, des professionnels de la santé se sont retrouvés autour du thème « Travailler avec ses fragilités ». Une après-midi d’échanges et de réflexions proposée par la pastorale des soignants.

La pastorale des soignants est une des missions du service Santé et Solidarités. Il s’agit de proposer aux professionnels de la santé une aide à la réflexion, au ressourcement, à la formation éthique. Gérald Jamin, médecin attaché au service soins palliatifs du CHU d’Angers et Christian Heslon, psychologue et maître de conférences à l’Université Catholique de l’Ouest, ont amené les participants à réfléchir sur leurs propres fragilités. Comment les repérer, comment travailler avec ?

Rencontre des soignants - JPEG - 129.5 ko
Rencontre des soignants

Connaître ses fragilités

La force dont nous sommes capables de faire preuve semble contradictoire avec notre fragilité. Et pourtant non. C’est ce que Gérald Jamin, qui anime des groupes de paroles de soignants, a développé dans son introduction. Il a expliqué que la fragilité est constitutive de notre organisme. On la retrouve dans la mythologie avec le talon d’Achille, dans la Bible avec le colosse aux pieds d’argile. « Nous avons tous nos fragilités, dit-il, à nous de travailler avec car nous ne pouvons pas les laisser au vestiaire ! » Il est alors important, remarque-t-il, que chaque professionnel repère ses fragilités pour éviter d’arriver à un point de rupture, c’est-à-dire le moment où un point de fragilité est touché. Gérald Jamin a souligné que ce point de rupture est imprévisible et individuel. Dans bien des cas, les collègues ne comprennent donc pas pourquoi cette personne craque à ce moment là.

Intervention de Gérard Jamin - JPEG - 108.3 ko
Intervention de Gérard Jamin

Gérald Jamin a donc invité les professionnels de la santé à se poser la question : « à quel moment ai-je eu des fragilités, à quel moment me suis-je mis en danger ? » Cette question, il la travaille en équipe, afin que les points de fragilité soient connus. « Bien souvent, souligne Gérald Jamin, nous n’en avons pas conscience ou nous en avons honte. Cela augmente le danger de rupture car nous ne pouvons pas être soutenu dans ces moments délicats ».

Identifier les causes de fragilités

Christian Heslon - JPEG - 101.1 ko
Christian Heslon

Christian Heslon a introduit son propos avec les paroles de la chanson de Lo’Jo, le groupe de musique angevin : « Tout est fragile, dangereux, tout est fragile, important, fugitif, tout est éternel ». Christian Heslon a alors posé la question : « Comment travailler avec ses fragilités ? » Pour y répondre, il a donné quelques repères. Les causes de la fragilité dans le travail des soignants peuvent être liées à l’impuissance à laquelle le professionnel est confronté. Le soignant peut aussi se trouver dans une situation particulière qui le fragilise parce qu’en lien avec son histoire. Christian Heslon relève ainsi qu’on peut être un très bon soignant sans être en capacité de soigner tout le monde. Le tout c’est de le savoir ! Enfin, il a rappelé que la durée d’exposition auprès de personnes fragilisées accroît le risque de burn out. Un enjeu se situe ainsi autour de la mobilité du personnel soignant.

Se faire proche des personnes

Christian Heslon a aussi expliqué que chacun a une capacité de réserve au-delà de laquelle il est vulnérable, c’est-à-dire que sa fragilité est exposée. Tant que le soignant est soumis à une exposition qui n’entame pas sa capacité de réserve, sa fragilité n’est pas atteinte. Que faire pour ne pas trop entamer cette capacité de réserve ? C’est tout le travail de l’accompagnement, de l’analyse de pratique, de la supervision, du management... Car la relation de soin n’implique pas seulement de soigner la maladie mais de prendre soin de la personne. Une référence explicite aux évangiles : le prochain est celui qui se fait proche de moi. Comment alors se faire proche de la personne que je soigne ? Les soignants se sont emparé de toutes ces questions et ont partagé leurs expériences en petits groupes. Un temps de réflexion apprécié par tous.

Faites un don au diocèse d'Angers