Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Rassemblement à Béhuard des mouvements d’adoration eucharistique

JPEG - 201 ko
Adoration de nuit à Saumur

Dimanche 18 juin, jour de la fête du Saint-Sacrement, un rassemblement à Béhuard est proposé aux mouvements d’adoration eucharistique des paroisses d’Angers et du Haut-Anjou. Cette forme de prière est encouragée par le principe 6 de la charte synodale diocésaine. Léone Bellanger, à l’origine du groupe d’adoration à Candé, témoigne de la richesse de ce cœur à cœur avec le Christ.

C’est en observant un enfant en adoration devant le Saint-Sacrement que Léone a voulu, elle aussi, goûter à cette forme de prière. « J’ai commencé par aller à l’église, pour prier en silence devant le tabernacle, et à parler à Dieu avec mes mots. Je lui déposais tout ce qui était lourd, dans ma famille, mes proches, ma paroisse, et je m’imprégnais petit à petit de la présence du Christ. »

Cette découverte de la prière d’adoration date d’une vingtaine d’années. Aujourd’hui, Léone ne pourrait plus se passer de cette « immersion pacifiante ». Avec un groupe d’une quinzaine de personnes, elle a mis en place une prière d’adoration qui a lieu dans l’église de Candé, tous les jeudis de 20h30 à 21h30.

"Etre en adoration revient à se mettre dans l’attitude de Jean, le disciple bien-aimé, souligne Léone, c’est-à-dire être dans la paix que procure la présence. » « C’est pour moi une source de bonheur, de lumière, où je puise ma force, en déposant mes fardeaux. »

JPEG - 160.7 ko
Adoration à la chapelle du Champ des Martyrs à Avrillé

Elle insiste sur la richesse de la prière qui nous porte les uns les autres. « Je constate que la prière de notre groupe porte des fruits sur l’ensemble de la paroisse. Elle se transforme, elle se réveille. Des jeunes familles nous rejoignent. »
Pour Léone, ce dialogue intime avec le Christ concerne chacun d’entre nous, quel que soit l’âge ou la situation. « Il suffit d’avoir le goût de Dieu, de la rencontre de proximité dans un cœur à cœur, un face-à-face avec le Seigneur : regarder le Christ, Le contempler, mais aussi se laisser regarder par Lui. Ainsi Dieu nous nourrit de l’intérieur », conclut-elle.

Le sens de l’adoration eucharistique sur le site de la Conférence des évêques de France

A retenir :
Rassemblement des groupes d’adoration eucharistique à Béhuard, dimanche 18 juin, pour quatre doyennés : Angers-Centre, Angers-Couronne, Angers-Outre-Maine, Haut-Anjou.
A partir de 10h. Consulter le programme (format PDF)

Faites un don au diocèse d'Angers