Saint-Jean-du BocageSaint-Jean-du Bocage

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Né aux Cerqueux, Dominique Blanchet a été ordonné évêque de Belfort.

En ce dimanche 12 juillet, 250 Angevins sont venus du diocèse d’Angers dont Monseigneur Orchampt (92 ans) pour assister à l’ordination de l’actuel vicaire général. Né dans une famille ouvrière aux Cerqueux, Dominique Blanchet est passé au collège de Maulévrier. A décroché un diplôme d’ingénieur à l’école Centrale de Paris. « Il avait une capacité de travail énorme, brillant, mais aussi en même temps humble. » a confié l’un de ses ami Laurent Simonneau. Ainsi, a-t-il fait siennes les paroles de son maître : « Vous m’appelez Maître et Seigneur et vous dites bien car je le suis. Si donc, je vous ai lavé les pieds, vous devez vous aussi vous laver les pieds les uns aux autres. » Donc, en ce beau dimanche d’été, à l’église Saint Joseph plus grande que la cathédrale, il y avait plus de mille fidèles, une centaine de prêtres, une quinzaine d’évêques, quelques personnalités politiques du lieu. Mais aussi la lettre du pape François l’appelant à être évêque et qui a été lue. Et voici le moment le plus émouvant de la Prostation. Dominique s’allonge, face contre terre. Puis, c’est l’imposition des mains par trois évêques consécrateurs, la prière de consécration, l’onction du Saint Chrème et la remise de l’Evangile. Remise aussi des trois insignes épiscopaux, à savoir l’anneau, la mitre et la crosse ( symbole du bâton du berger) , une crosse sobre à l’image du nouvel évêque. Dominique prend place alors sur le siège épiscopal. La cérémonie s’achève par l’Eucharistie. Personne n’a oublié l’après-messe avec un verre du Layon offert par des viticulteurs de l’Anjou. Bon ministère, Dominique !

Faites un don au diocèse d'Angers