Etapes de la vie

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Le baptême protège-t-il mon enfant ?

Baptême et Salut

Les parents demandent souvent le baptême pour protéger leur enfant. Mais être baptisé de quoi cela nous protège-t-il ? Voici quelques éléments de réponse du Service Foi-Liturgie du diocèse d’Angers...

Devenir parent est un de ces moments de l’existence qui amènent à se poser des questions. Mettre au monde un enfant, c’est commencer à craindre pour lui. Il est si fragile, si dépendant.

Mettre au monde un enfant, c’est aussi se poser la question de son bonheur. Nous le savons, la souffrance, le mal sont présents dans le monde dans lequel nous vivons.

Baptême, le signe de l
Baptême, le signe de l’eau

L’enfant qui vient de naître aura à se diriger dans un monde où le bien et le mal se côtoient, s’entremêlent, dans un monde où tous les choix semblent possibles.

Saurons-nous l’aider, le guider, le protéger ? Se poser ces questions existentielles touche à nos convictions, nos croyances et notre foi.

Demander le baptême pour son enfant, c’est... :

  • se tourner vers l’Eglise, vers la communauté des croyants au Christ mort et ressuscité,
  • croire que la Vie est plus forte que la mort
  • l’immerger dans une source inépuisable de vie, d’amour, celle de Dieu
  • mettre son enfant sur le chemin de la rencontre du Christ
  • lui offrir « une vie nouvelle, non plus à la merci du mal, du péché et de la mort mais dans la communion avec Dieu et avec nos frères ». [1]
  • re-plonger dans notre propre baptême qui nous a fait membre du Corps du Christ, Temple de son Esprit, Peuple de Dieu
  • se poser la question de la transmission de la foi, du comment « partager cette expérience d’un amour qui nous précède tous et qui nous demande d’être des »canaux" de cet amour les uns pour les autres malgré nos limites et nos péchés. [2]

Le baptême ne protège pas de l’affrontement au mal et à la mort mais en revanche il protège du désespoir, de la démission, du défaitisme devant le mal.

Pour conclure, on peut retenir ces mots du pape François : « La joie de l’Evangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours. »

Pape François, La joie de l’Evangile, Introduction

Notes

[1] 1re Catéchèse du pape François sur le baptême du 8 janvier 2014

[2] 2e Catéchèse du pape François sur le baptême du 15 janvier 2014

Faites un don au diocèse d'Angers