Le diocèse

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Le Tchad

pour retouner page d’accueil de la Congrégation, suivre le lien ci-dessous
Présentation

implantations des Communautés au Tchad

8 soeurs
2 communautés : Krim-Krim et Moundou
1 diocèse

Fondation au Tchad

Dans la circulaire du 19 décembre 1999, Sœur Simone, Responsable générale, rappelle l’orientation donnée par le Chapitre : « En Congrégation, nous sentir toutes responsables de l’implantation au Tchad », et elle encourage les Sœurs qui perçoivent un appel particulier à l’exprimer tout simplement. Des réponses, pleines de foi viendront pour cette mission, ou pour d’autres missions.

C’est le 29 juin 2000 que sont connus les noms des Sœurs appelées à vivre la mission des Sœurs de Sainte-Marie à Krim-Krim, au diocèse de Moundou.

Sœur Henriette Delanoë ; Sœur Marie-Thérèse Dehoux ; Sœur Rosalie Yili ; Sœur Michèle-Marie Kando

Le 10 décembre 2000, a lieu la célébration de leur envoi en Mission au Tchad.

Elles s’envolent le 11 décembre pour N’Djamena, d’où elles gagneront rapidement Moundou. Elles y sont chaleureusement accueillies le 12 décembre. La maison prévue à Krim-Krim n’étant pas encore construite, elles habiteront provisoirement le quartier de Djarabé à Moundou.

Les Sœurs commencent par l’apprentissage de la langue, le N’Gambaye. En même temps s’établissent des contacts avec les communautés chrétiennes, les communautés religieuses, la population proche, toute à la joie d’accueillir des Sœurs venues partager leur vie.

Depuis la bénédiction de la première pierre, le 2 juillet 2001, les murs de la maison de Krim-Krim s’élèvent peu à peu. Les Sœurs suivent régulièrement l’évolution de la construction, impatientes d’aller y
habiter.
Marquée du signe de Bethléem dans la précarité de son installation, la fondation ne tarde pas à être marquée aussi du signe de la Croix : Le 3 octobre 2001, au cours d’une session à Moundou, Sœur Henriette Delanoë tombe malade et meurt subitement. Départ brutal, qui impressionne beaucoup la population. Bien que la maison de Krim-Krim ne soit pas encore terminée, Sœur Henriette est inhumée dans la cour, « semence jetée en terre tchadienne ».

Par la suite, les Sœurs cherchent à se rapprocher de Krim-Krim : Elles resteront 6 mois environ chez les Sœurs de Notre-Dame d’Afrique à N’Doguindi, à 20 km de Krim-Krim, Et enfin, le 23 mars 2002, elles entrent dans leur maison.

site à consulter
http://alfreddiban.org/

Faites un don au diocèse d'Angers