Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Le Sacré-Coeur de Cholet : fin de la première année de travaux

Le haut du clocher restauré - JPEG - 21.3 ko
Le haut du clocher restauré

La campagne de restauration de l’église du Sacré-Coeur dont le diocèse d’Angers est propriétaire est prévue sur 9 années, découpées en 3 phases de 3 tranches. La première tranche de la première phase, débutée au printemps 2016, est maintenant terminée.

Le haut du clocher est maintenant entièrement restauré. Une partie de l’échafaudage a été démonté et les travaux de la deuxième tranche ont démarré. L’ampleur des travaux nécessite l’arrêt des cloches et du carillon jusqu’au 2e semestre 2017.

Le principe de base de la restauration est de reprendre à l’identique l’existant. Le chantier est suivi par l’Architecte en Chef des Monuments Historiques, M. François Jeanneau.

Financement des travaux

Logo de l
Logo de l’église du Sacré-Coeur de Cholet

Cette première tranche (2016-2017) représente un coût maîtrisé de 830 000 €. Elle a été financée à hauteur de 332 000 € par la DRAC et 100 000 € par le Conseil Régional, soit 53 % du financement. Le diocèse d’Angers finance le reste des travaux par le recours à l’emprunt.
Une souscription paroissiale a été lancée et dépasse les 25 000 euros collectés.

Une campagne de levée de fonds privés menée par Fonds de dotation Patrimoine et Solidarités en Anjou a été lancée. Elle permettra de garantir la pérennité de cet édifice classé Monument Historique et unique dans le paysage choletais.

- Faire un don

Le détail des travaux engagés

La consolidation du béton

Sur le chantier du Sacré-Coeur de Cholet - JPEG - 123.6 ko
Sur le chantier du Sacré-Coeur de Cholet

De gros travaux de maçonnerie ont été engagés lors de cette première tranche. On retiendra notamment la restauration des bétons : purge de toutes les parties de béton qui étaient abimées, remplacement de certaines armatures métalliques. Les parties abîmées ont été traitées pour prévenir de nouvelles dégradations et les reconsolider.
Cette phase de consolidation du béton était fondamentale pour la structure même de l’édifice.

40 tonnes de briques

Autre chantier essentiel : la purge des briques mal cuites à l’origine. Un fournisseur local, Les Rairies Montrieux, a donc refait ces briques à l’identique. Cela représente 40 tonnes de briques pour couvrir une surface d’environ 300 m2, soit environ 15 000 briques.

Les acteurs du chantier autour du curé de la paroisse l
Les acteurs du chantier autour du curé de la paroisse l’abbé Dominique Raimbault

Les statues près du clocher : une redécouverte pour les choletais

24 statues sont disposées autour du clocher sur deux niveaux. Ces statues ont été restaurées sur place pour certaines et d’autres ont été démontées.
Certains choletais ont été surpris de découvrir des statues en haut du clocher, se demandant même pourquoi des statues avaient été installées ! En effet, avant la restauration, ces statues n’étaient pas visibles tellement elles étaient abîmées.

La couverture de l’édifice

Enfin, la charpente a été entièrement déposée (tuiles, liteaux, etc..) et refaite à l’identique. Ces travaux de couverture ont été l’occasion de refaire le paratonnerre.
Toutes les zingueries des chéneaux ont aussi été refaites et des tuyaux d’évacuation des eaux pluviales ont commencé à être changés.

Plus d’informations :
Un site Internet dédié pour avoir plus d’informations et faire un don.
Lancement des travaux au Sacré-Cœur de Cholet

Faites un don au diocèse d'Angers