Saint-Jean-du BocageSaint-Jean-du Bocage

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Le CCFD Terre solidaire présenté lors d’une rencontre conviviale

au Bordage-Lunau à Cholet

Dimanche 11 juin, les 2 paroisses de St Bernadette et de St Louis Grignon de Montfort ont organisé une journée de rencontres au Bordage-Lunau à Cholet. Le matin, une messe a été célébrée à St Bernadette. Elle a été animée par une chorale qui a entonné des chants africains. Le déjeuner s’est déroulé au Bordage-Lunau avec un pique-nique partagé. L’après-midi, les participants ont joué à un grand jeu d’oie. Au cours de ce jeu, les équipes devaient répondre à des sujets relatifs au Secours catholique, au CCFD, à Artisans du Monde, à l’Accat et à ATD Quart monde. Chaque association catholique avait dressé un stand pour illustrer leurs actions et leurs objectifs.
La paroisse Saint Jean du Bocage était représentée par huit personnes de l’équipe locale du CCFD Terre solidaire. Cette ONG ( organisation non gouvernementale) a été fondée en 1961 juste après la décolonisation. Le CCFD a pour objectif de lutter contre la pauvreté dans 63 pays du Sud et de l’Est en soutenant des partenaires sur place.

Le CCFD dénonce l’existence des paradis fiscaux où sont cachés 125 milliards d’euros qui échappent chaque année aux caisses des Etats pauvres . Et cela à cause de l’évasion fiscale organisés secrètement par les multinationales. Une manne considérable que les pays pauvres auraient besoin pour financer écoles, hôpitaux, routes, etc...
Le CCFD fait pression aussi sur les gouvernements locaux pour que ceux-ci empêchent de gros investisseurs étrangers d’accaparer des terres et de pratiquer une agriculture industrielle non respectueuse de la planète. Conséquence : les paysans expropriés sont fragilisés et tombent dans la misère.
L’ONG catholique ne soutient pas non plus la politique des agrocarburants. En effet, ces agrocarburants sont des carburants pour voitures obtenus à partir du maïs, blé ou betterave pour donner de l’éthanol ou bien faits à partir du soja, colza ou huile de palme pour le biodiesel. Ces cultures qui sont imposées aux populations pauvres produisent de l’essence, mais hélas ne les nourrissent pas. C’est la même chose pour les grandes surfaces de soja au Brésil qui, exporté, nourrissent les bovins des pays riches.
Ainsi, les partenaires locaux du CCFD aident donc les paysans à se défendre contre les multinationales et les Etats corrompus pour assurer leur subsistance quotidienne.

Que pouvons-nous faire à notre niveau pour aider le CCFD ? Bien sûr, on peut faire un don occasionnel ou régulier à l’ONG catholique. On peut aussi épargner dans un produit solidaire pour financer des projets durables. Mais on peut aussi acheter des produits équitables des petits producteurs des pays du Sud : café, thé, chocolat, bananes, etc... Ils sont labellisés commerce équitable. Certes, ils sont plus chers. Mais pour ceux qui ont les moyens financiers, faire un effort dans ses achats pour les producteurs des pays du Sud, c’est un moyen direct de solidarité avec nos frères des pays moins avancés. ( Contacter Auguste Jaunet d’yzernay o2 41 55 01 42 ou bien Louis Braud de Maulévrier 02 41 55 02 68 pour avoir des précisions en cas de démarche)

JPEG - 304.9 ko
Faites un don au diocèse d'Angers