Saint-Jean-du BocageSaint-Jean-du Bocage

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

La messe de la Sainte Cécile magnifiée par l’harmonie

Célébrée par le nouveau prêtre originaire du Burkina Constantin Séré, la messe de la Sainte Cécile a été préparée par l’harmonie locale qui a soutenu et encadré les chants entonnés par les paroissiens. Au début, des airs célèbres du répertoire classique ont été joués. Les cantiques choisis ont exprimé magnifiquement la joie qui était le thème commun des textes de ce dimanche. Par ailleurs, cette célébration rappelait le souvenir de l’abbé Paul Morille décédé il y a un an jour pour jour. Celui-ci était présent par son magistral dessin représentant le visage du Christ à Gethsémani. Son œuvre trônait devant l’autel pour l’occasion. Au final, sous la baguette de son chef Julien Pontoire, l’harmonie a joué la Toccata de J-Sébastien Bach, l’une des œuvres préférées de Paul Morille le pasteur d’Yzernay pendant 35 ans et le dernier curé habitant la paroisse. Après la messe, le groupe a donné une aubade dans l’église. Le public restant a été enthousiasmé par une œuvre folklorique « the Lord of the dance ». Invitée par Julien Pontoire, la violoniste présente est une Hongroise, le premier violon de l’orchestre symphonique de Budapest. Elle joue aussi à Angers dans l’ensemble « Symphonia » depuis huit ans. La rencontre s’est terminée par le verre de l’amitié dans la salle de musique.

L
L’harmonie d’Yzernay joue pendant la messe
De gauche à droite : la violoniste hongroise Aniko, le chef Julien Pontoire et l’harmonie
Faites un don au diocèse d'Angers