Saint-Jean-du BocageSaint-Jean-du Bocage

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

L’équipe du Secours catholique revient sur ses actions de solidarité en 2015

A l’occasion de la journée nationale du Secours catholique le 15 novembre, c’est le moment de présenter ce que l’équipe du secours catholique de la paroisse Saint Jean du Bocage a vécu au cours de cette année.
Chaque semaine, des bénévoles assurent des permanences rue de Pineau à Cholet, lieu d’écoute des personnes en situation de détresse familiale consécutive aux différents accidents de la vie. Au-delà de ce temps de réconfort, ils peuvent avoir un peu de nourriture , ou autre chose .Le lundi après- midi, un groupe de femmes se retrouve pour apprendre à cuisiner et à échanger sur leur propre réalisation. En participant, ces personnes mettent quelques euros dans une cagnotte. Résultat en 2014, la cagnotte a permis d’offrir un fauteuil pour Annette, une jeune handicapée.
L’antenne d’Angers reçoit des demandes financières d’urgence, lorsqu’elle concerne des familles de la paroisse, les responsables locaux reçoivent une invitation pour rencontrer la famille concernée, une occasion de les écouter et de les aider pour trouver des solutions adaptées .(cliquer sur l’image)

La vente de gâteaux et de boissons le dimanche 8 novembre a rapporté 244 €  - JPEG - 236.2 ko
La vente de gâteaux et de boissons le dimanche 8 novembre a rapporté 244 €
L’équipe de bénévoles ayant participé à cette vente : Madeleine Gabard, Paulette Hériau, Huguette Buffard, Berthe Jaunet, Odile Roy, Auguste Jaunet et Maryvonne Girard.

L’équipe paroissiale a vécu un temps fort en ce début d’année, un membre a rencontré, à l’antenne de Cholet, 2 jeunes SDF qui n’avait plus de lieu (une tente) pour être hébergés.« Nous les avons accueillis en leur trouvant un logement temporaire sur Yzernay. Devant l’urgence de la situation, l’équipe s’est étoffée pour répondre aux différents problèmes rencontrés, nous conduisant à nous organiser pour répondre aux besoin cruciaux rencontrés par ces jeunes : plus de papier, besoin de nourriture et d’entretien, assurer les déplacements nécessaires. Chacun s’est trouvé interpelé par cette situation vécue comme une expérience enrichissante, les échanges ont été tendus avec les jeunes qui n’étaient faciles à comprendre. Des rencontres qui nous renvoient à beaucoup d’humilité, d’écoute de l’autre. Des gestes de solidarité ont été vécus par les uns ou les autres, don de nourriture, les conduire à Cholet pour toutes sortes de démarches : Resto du cœur, banque alimentaire, pôle emploi. »
Une étape pour la vie de ces deux jeunes, qui va les marquer, comme elle a marqué l’équipe de bénévoles. L’espoir leur appartient en souhaitant que d’autre prennent notre place pour les accompagner à se construire. « J’étais à la rue et vous m’avez accueilli » voilà une phrase de Jésus qui a résonné dans la tête des membres de l’équipe.
Cette réalité vécue permet de rejoindre l’appel du Pape François pour aller à la périphérie de nos vies. Il rappelle le message de Jésus : «  Tout ce que vous aurez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’aurez fait »
Dans le livre : « La joie de l’Evangile » notre Pape écrit : » Dans ces paroles de Jésus, sont présents les scénarios et les défis toujours nouveaux de la mission évangélisatrice de l’Eglise et nous sommes tous appelés à cette nouvelle mission : sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre les délaissés de la vie qui ont besoin de la lumière de l’Evangile

Faites un don au diocèse d'Angers