Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Journée des aumôniers hospitaliers : comment vivre l’espérance ?

Le 28 novembre dernier, les aumôniers hospitaliers du diocèse étaient invités à se retrouver pour échanger sur leur mission au centre diocésain à Angers. Face aux évolutions du monde de la santé et de la société, ils se sont interrogés : comment vivre l’espérance chrétienne ?

Ils sont 24 laïcs en mission ecclésiale à avoir été appelés à une mission d’aumônier en établissement de santé (cliniques et hôpitaux). Deux fois par an, ils se retrouvent pour échanger et partager leurs réflexions autour d’un thème. Cette année, les aumôniers ont exprimé leurs difficultés à vivre leur mission dans un monde de la santé en pleine mutation. Les restrictions budgétaires, le développement de l’ambulatoire, la mise en place des parcours de soin, autant de raisons qui conduisent le malade à n’être souvent que de passage dans l’établissement de santé. Comment dans ce contexte assurer un suivi et une présence d’Eglise ?

Rencontre des aumôniers hospitaliers, novembre 2017 - JPEG - 104.6 ko
Rencontre des aumôniers hospitaliers, novembre 2017

Ils ont aussi fait part des signes d’espérance dont ils étaient témoins : « La présence de l’aumônerie permet des rencontres missionnaires », « elle restaure l’image de l’Église », « elle est révélation d’une espérance qui fait du bien ». Les aumôniers ont ainsi échangé sur le sens profond de leur mission : « Être là, pleinement, en humanité et en vérité », « oser regarder l’humanité dans tout ce qu’elle est, y compris défigurée ». « On est là pour tout le monde, on aide à mettre en mot le sens que les personnes donne à leur vie ». « Aller à la rencontre d’une personne, c’est lui dire toute sa dignité ». « On est là pour avoir de l’espérance pour l’autre ».

Changer de regard

L’espérance est au cœur de leur mission d’aumônier. Jean Joncheray, prêtre du diocèse d’Angers, était présent lors des échanges du matin pour apporter un éclairage qui s’appuie sur les expériences de figures de l’Ancien Testament comme Abraham, de Jonas, d’Elie et de Jérémie.

En effet, chacun d’eux a traversé des épreuves, tous ont changé leur façon de voir Dieu. C’est quand on croit que tout est perdu que l’espérance peut naître. L’espérance n’est ni de l’optimisme, ni de l’espoir. Il a rappelé que s’il y a des espoirs qui peuvent être déçus, l’espérance ne déçoit pas (Saint Paul).

Il a également invité les aumôniers à se laisser porter par cette espérance qui vient de Dieu. De changer de regard, de ne pas rester aveuglé, de voir ce qui est en train de naître. La mission d’aumônier est d’avoir de l’espérance pour l’autre, de tenir cette lumière qui lui permettra peut-être de sentir la présence du Seigneur.

Cette mission, les aumôniers s’accordent pour dire qu’elle les transforme. Elle leur apprend « à accueillir l’autre tel qu’il est, et à s’ouvrir à l’inattendu ». Ils se disent « témoins du soin de Dieu pour les siens », et aussi, bien souvent, impuissants. Ils ont échangé leurs joies, leurs difficultés, leurs attentes et leurs besoins pour continuer à être présence d’Eglise auprès des personnes fragilisées. Ce partage leur a permis de poser les bases d’un défi à relever ensemble et en Eglise.

Contacts :
Service Santé solidarité
Aumônerie en établissements de santé

Faites un don au diocèse d'Angers