Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Journée de bioéthique : discerner ce qui rend plus humain

Le groupe dans la salle Saint-Maurille

« La Journée de bioéthique », organisée par la communauté de l’Emmanuel s’est déroulée le samedi 11 novembre, au centre Saint-Jean à Angers. Plus de 170 personnes se sont retrouvées autour du thème, Le corps instrument de nos désirs : « Tout est permis mais tout n’est pas profitable. » (1Co 10, 23)

« Le meilleur est toujours à venir » : c’est avec cet encouragement du père Tanguy-Marie Pouliquen que sont repartis tous les participants à la Journée de bioéthique...

La place du corps

Organisées depuis 15 ans à Paray-le-Monial, cette journée avait lieu pour la première fois en région, le même jour à Angers, Paris et Grenoble. A Angers, tous les âges et toutes les professions étaient représentées : professionnels de santé, enseignants, avocats, étudiants, bénévoles, éducateurs, parents… Tous concernés par les enjeux bioéthiques et la question essentielle de la place du corps qu’ils entraînent : Le corps est-il un simple instrument que l’on doit soumettre à nos désirs les plus divers ? Avec quelles limites ?

Le P. T-M Pouliquen - JPEG - 118.5 ko
Le P. T-M Pouliquen

Le père Tanguy-Marie Pouliquen, prêtre de la communauté des Béatitudes et professeur en philosophie et théologie à l’Institut catholique de Toulouse, a apporté des éclairages à partir de la question des nouvelles technologies. Dans un monde hyper connecté où les écrans prennent de plus en plus de place, et où les nouvelles technologies vont devenir de plus en plus puissantes, il est plus que jamais nécessaire de définir notre conception de l’homme. Les hommes, dans une attente légitime, ont soif de progrès, mais doivent être capables de discerner ce qui les rendra plus humain ou au contraire ce qui est une régression éthique. Face à cela, le père Tanguy-Marie a proposé plusieurs pistes de réflexion : être dans le présent par rapport à l’accélération imposée par la technique, prendre de la hauteur, et recevoir la vie comme un don. Cela passe notamment par le recours quotidien à un temps de prière et de méditation.

Éclairer son intelligence

Temps d'échanges en petits groupes

Cette grande conférence a été complétée l’après-midi par un temps d’ateliers interactifs sur le féminisme, sur l’accompagnement de la fin de vie, ou encore sur le pouvoir de la loi dans les domaines éthiques et bioéthiques.

Les participants ont ainsi pu réfléchir à ces enjeux bioéthiques qui deviennent si pressants dans notre société, et éclairer leur intelligence à la lumière de l’enseignement de l’Eglise.

La messe, présidée par monseigneur Delmas, et la veillée de prière ont permis aux participants de remettre au Seigneur ce qu’ils portent au plus profond de leur cœur dans leur vie professionnelle et personnelle. Ils ont ainsi pu finir la journée enrichis et affirmés dans leur désir de servir la vie.

Faites un don au diocèse d'Angers