Sainte-Jeanne DelanoueSainte-Jeanne Delanoue

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Ils étaient aux JMJ 2016 à Cracovie

L’aventure des JMJ 2016

du point de vue d’un Grand Adulte, responsable d’un groupe de jeunes

Un défi personnel

JPEG - 112.4 ko

« Laisse tout et suis-moi ! » Il ne suffit pas de le lire, il m’a fallu le vivre. Et qu’il m’a été difficile de quitter le confort de mon quotidien, mon environnement, mes enfants et ma maison !! Laisser mon agenda et tout ce qu’il y a faire, …. Mais renoncer était impensable. Je ne pouvais pas tourner le dos à cette invitation et rester chez moi, triste comme le jeune homme riche qui ne peut répondre à l’invitation de Jésus.

Le défi de la fraternité

JPEG - 92.2 ko

Il a fallu allier les individualités pour créer un groupe : les jeunes ne se connaissent pas tous, viennent de différents milieux et ont des réalités différentes. Bachelier, étudiant ou jeune travailleur ; français ou étranger ; participant à des rencontres spi ou sans vie d’Eglise particulière ; …

Ils se sont d’abord rencontrés en janvier 2016 autour de ce désir de participer aux JMJ 2016. Nous avons commencé à réfléchir ensemble sur le thème proposé par le pape pour ces Journées Mondiales de la Jeunesse : la Miséricorde.

JPEG - 60.9 ko

Nous avons aussi pensé à des actions pour nous aider à financer nos voyages et les idées ont fusé : repas paroissial, boites de pièces jaunes, vente de gâteaux, services divers auprès de particuliers,…. Nous avons été impressionnés par la générosité des paroissiens et leur enthousiasme pour soutenir notre projet.

Et ensuite, comment gérer cette caisse commune ? Partager à égalité est-il équitable ? Comment rester juste en étant équitable ? Ces questions vont au-delà du simple aspect financier, elles nous obligent JPEGà aller à la rencontre de l’autre, différent dans sa réalité sociale et dans son histoire, dans ses besoins et dans son rapport à l’argent. Les échanges parfois rudes ont aussi été riches et ont permis à chacun de cheminer.

Ces 7 mois de préparation ont permis de créer les liens et le 18 juillet, nous sommes 18 (15 jeunes de 17 à 25 ans et 3 ‘grands adultes’) heureux de partir ensemble pour cette aventure de 2 semaines en Pologne.

Un pèlerinage

JPEG

  • Il y a la route et la fatigue du voyage ; il y a les rencontres avec la barrière de la langue à franchir, se laisser accueillir avec des coutumes qu’on ne connaît pas (pour les Polonais, bien accueillir, c’est bien nourrir !) ;
  • il y a les échanges, les sourires, les jeux, les danses et la musique, il y a les célébrations à 2 ou 3 langues et que c’est beau un Notre Père prié à l’unisson en polonais, en anglais et en français !
  • Il y a les check tout au long des chemins, les photos avec tous les drapeaux rencontrés (Comment tu t’appelles ? Tu viens d’où ?) ;
  • il y a les paroles du Pape invitant les jeunes à quitter les vestiaires, les bancs de touche et leur canapé pour aller sur le terrain vivre leur vie ;
  • il y a cette longue et douloureuse marche en plein soleil pour aller rejoindre 1 800 000 jeunes sur ce grand terrain où nous passerons la nuit, où nous partageons la veillée de prière du samedi et la messe du dimanche matin avec le Pape François. Le dimanche, c’est le retour à pied, à Cracovie sous les giboulées, et je pense à ces migrants jetés sur les routes qui eux ne savent pas ce qu’ils trouveront au bout du chemin. Pour nous, ce sera bientôt le retour vers la France, vers nos maisons et nos familles.*
JPEG - 91.4 ko

J’ai vu des jeunes relever les défis de ces 2 semaines avec volonté : c’est difficile, mais ce n’est pas impossible. Et quelle fierté pour chacun de pouvoir dire : « Je l’ai fait ! »

J’ai vu aussi l’invisible qui nous a aidés à repousser nos limites. J’ai vu l’action de l’Esprit qui nous a accompagnés, nous a poussés, nous a encouragés…. Cette expérience nous a fait grandir et nous a donné une vraie force pour l’avenir.

Florence Dillemann,
Responsable groupe Saumur

Faites un don au diocèse d'Angers