Saint-Jean-du BocageSaint-Jean-du Bocage

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Elie Alam, un nouveau prêtre pour épauler le curé Benoît Cibrario

La messe du 11 septembre 2016 à Yzernay a été célébrée par Elie Alam, prêtre libanais, François Richard, Père blanc et frère de Catherine de Fougeroux, et Stéphane Poirier, le nouveau diacre originaire de Maulévrier. Dans son homélie, Elie Alam a déclaré : « La dignité de l’homme vient de Dieu, elle n’est pas liée aux possessions, ni à la classe sociale. » Elie Alam vient donc d’arriver dans notre région pour aider dans ses nombreuses activités notre curé Benoît Cibrario. Rappelons que Benoît Cibrario doit assumer la lourde charge de 3 grandes paroisses, celles de Trémentines, de Maulévrier et de la Tessoualle, soit 11 clochers.
Du Nigéria à la France Le parcours d’Elie Elam est étonnant. Il est né au Liban il y a 31 ans, dans un pays où se côtoient 18 confessions religieuses, et qui accueille 2 millions de migrants syriens et 1 millions de Palestiniens. C’est un prêtre maronite , il dit, dans son pays, la messe en araméen, la langue maternelle de Jésus. La communauté catholique des Maronites a été fondée au IVe siècle par des moines. Lors de sa première année d’ordination, il est envoyé au Nigéria. Là-bas, il connaît des massacres et des enlèvements commis par la secte islamiste Boko Haram. Le curé qui l’a précédé, otage de cette secte, a été libéré, moyennant une rançon. Lui-même a été menacé. « J’ai failli par deux fois être enlevé. Mais mon chauffeur a réagi suffisamment vite pour échapper à un enlèvement certain. Par ailleurs, j’ai contracté la malaria, une sorte de paludisme. Et j’ai été guéri subitement. La nuit même, j’ai vu en rêve Saint Charbel qui m’a annoncé ma guérison. » a expliqué notre prêtre. Cependant, malgré ces menaces, il réussit à fonder un hôpital. Puis, il accepte de venir en France, précisément à Segré, là où il y a des besoins et il restera dans le nord-ouest du département pendant trois ans. Aujourd’hui, il arrive dans le Choletais. L’homme de haute taille et en soutane, n’a pas peur d’aller au contact des gens. Fort de sa foi, Elie n’hésite pas à pousser la porte de boîtes de nuit, à marcher après le coucher du soleil, dans les rues de Cholet avec son chapelet. Sa phrase préférée dans les Evangiles est :«  Tu es mon fils bien-aimé. » paroles attribuées à Dieu et adressées à Jésus lors de son baptême. Mais, ces paroles peuvent être comprises aussi comme si elles étaient adressées à chacun de nous.

Portfolio François Richard, Elie Alam debout et Stéphane Poirier
Faites un don au diocèse d'Angers