Le diocèse

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Eduquer et transmettre...

Par Agnès Lacroix (Direction diocésaine de l’enseignement catholique)

« Eduquer et transmettre »... Il s’agit au fond de conduire au large et à la liberté, l’enfant plein de promesses qui nous a été confié.

Créer des passerelles

L’éducation chrétienne repose sur une conception de l’homme qui
fonde la personne sur les liens et sur la relation. Éduquer c’est donc
donner le goût de la vie et des autres. C’est consolider le sentiment
d’exister chez l’enfant ou le jeune qui grandit en s’imprégnant de tout
ce qui est autour de lui. Et l’aider pour qu’il engage les choix pour lui.

L’ouverture à l’autre, aux autres, est un chemin de vie. Prendre plaisir
à vivre des temps forts ensemble, entre amis, en famille, jeux, festivités,
partages, sont des temps de communion qui fondent et enracinent l’homme
et la femme de demain dans sa vocation première : devenir un être en relation.

L’éducation est un acte majeur qui crée des passerelles entre les
générations. Dans ce sens elle renforce le fait que c’est à plusieurs
et en cohérence que l’on éduque. Parents, éducateurs, enseignants,
famille élargie, amis, à chacun d’être là lorsque se présente une
occasion d’échange avec l’enfant.

Parole et confiance

Ecole, visite pastorale

La place de la parole est capitale. En effet comment permettre à l’enfant et au jeune d’acquérir son propre langage intérieur pour pouvoir parler de lui ? Trop d’entre eux ne s’expriment sur eux-mêmes qu’avec les mots
des autres.

Il arrive aussi que l’estime de soi diminue. Pour la construire et la développer, l’enfant a besoin de sentir combien les adultes autour de lui croient en sa personne. La confiance est le carburant essentiel de la croissance en humanité de chacun. Prendre du temps, gratuitement, pour être avec, c’est se donner les moyens de découvrir des talents cachés et autoriser l’enfant à se révéler à lui-même.

Donner un cadre mais responsabiliser

Une éducation qui donne un cadre, sécurise et ainsi pourra ouvrir de plus en plus grand les portes de la responsabilité. Il n’est de liberté qu’« autorisée » : être auteur de sa vie et pas seulement acteur dans la vie, suppose des limites respectées, inscrites dans un espace de confiance construit ensemble. Pour cela l’enfant et le jeune ont besoin de trouver à leurs côtés des adultes respectables, capables d’être des « modèles » qui soient aussi exigeants pour les autres que pour eux-mêmes.

Éduquer c’est aussi accepter les erreurs, les questionnements, les fragilités et les transformer en ouverture aux autres et en espérance. En effet, une personne ne se réduit pas à ses actes et ne peut y être enfermée.
C’est une des pierres angulaires de toute éducation. La place de l’expérience doit être encouragée, les progrès reconnus et la personne regardée d’abord avec bienveillance.

Éduquer à la responsabilité nécessite de privilégier la finalité plutôt que l’organisation qui, elle, n’est qu’à son service. Enfin l’on comprend combien la durée est un paramètre déconcertant parfois mais fondamental
pour avancer en éducation.

Alors, ne nous décourageons pas, l’avenir d’un enfant ou d’un jeune a un nom : l’Espérance.

Extrait du journal de doyenné de Saumur, Trajectoires - 2012
Faites un don au diocèse d'Angers