Saint-Jean-du BocageSaint-Jean-du Bocage

Newsletter

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et sélectionnez la ou les listes auxquelles vous souhaitez vous abonner.!!

  • Listes de diffusion

Au revoir Père Benoît


Dimanche 27 août, en l’église de Maulévrier, de nombreux fidèles de Cholet rural ont répondu présents pour une messe d’au revoir à Benoît Cibrario, curé de notre paroisse Saint Jean du Bocage depuis 2011, mais aussi curé de Sainte Marie des Sources de l’Evre ( Trémentines) et de Notre Dame du Puy aux lacs ( La Tessoualle). A la rentrée prochaine, il prendra les fonctions de curé dans deux paroisses du Nord - Est du département, à savoir Marthe et Marie en Baugeois (Baugé) et Saint Martin en Noyantais (Noyant).

Quelles ont été les joies et les peines du père Benoît pendant ces 6 ans passés avec nous ? « Ce n’est pas en termes de joies ou de peines que je parlerai, mais en terme de défi. Le défi principal aujourd’hui pour un prêtre, c’est de rencontrer les jeunes et les familles avec des enfants. Comme cette catégorie n’est pas présente aux messes dominicales régulièrement, je les vois occasionnellement, à savoir aux baptêmes, en catéchèse et aux mariages. Et même à la catéchèse pour adultes. Ainsi, une quinzaine de personnes ont suivi cette initiation sur 3 sessions et ce, en soirée. Je croisais aussi les jeunes au Super U. A 17 h 30, j’étais sûr de parler avec des familles.
Ma plus grande joie, c’est de voir grandir la vie. Grâce à mes 9 ans de présence dans la paroisse de la Tessoualle. j’ai marié de jeunes adultes que j’avais rencontré déjà quand ils étaient adolescents. Par ailleurs, je me souviens de vives discussions avec des paroissiens. Nous n’étions pas toujours d’accord. Mais cela n’altérait pas la relation. L’amitié et la charité fraternelle prenaient toujours le dessus. » a expliqué Benoît dans le jardin du presbytère de Maulévrier juste après son dernier mariage dans la paroisse.
Pendant le vin d’honneur qui a suivi la messe Marie-Paule Bout, dans un vibrant hommage, a énuméré les qualités de Benoît : convictions, fortes, humour, plein de vie, un homme brillant qui ne cherchait pas à briller (humilité), un homme qui pouvait discuter sur beaucoup de sujets, etc...Marie-Paule a évoqué le message du Père Benoît dans son dernier édito, message qui explique comment le chrétien peut s’adresser à Dieu et qui se résume ainsi avec simplicité :« Bonjour, pardon, merci s’il te plaît ». Au revoir Père Benoît.

Portfolio
Faites un don au diocèse d'Angers